Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vivre écolo
  • Vivre écolo
  • : Cuisine bio, vie pratique, couture, consommation responsable, écologie, actualités ...
  • Contact

Bonjour !

Bienvenue sur mon blog.
Le blog d'une famille écolo qui vous fait partager ses découvertes, ses recettes, ses émerveillements.

Pour que nos enfants ne nous repprochent pas d'avoir contribuer à l'appauvrissement de la planète, pour que les générations futures vivent en paix, pour que nous puissions vivre heureux et en bonne santé ...

"La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent"

Recherche

2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 21:28
Quand on frappe les adultes, c'est une agression.
Quand on frappe les animaux, c'est de la cruauté.
Quand on frappe les enfants, c'est pour leur bien
".


En Europe, la France traîne des pieds pour abolir le châtiment corporel le plus répandu : la fessée qui nuit gravement à la santé morale de l'enfant. Quelques sites pour y réfléchir :
- http://www.oveo.org/ (observatoire de la violence éducative)
- la maison de l'enfant, article sur la fessée : http://www.wmaker.net/maisonenfant/Il-n-y-a-pas-de-bonne-fessee_a23.html
- Alice Miller : http://www.alice-miller.com/index_fr.php 

Un article dans La Croix dévoile que la France serait prête à passer à l'interdiction, mais pas les français ... Ah bon ? Qui ça ? Lorsqu'on parle de châtiments corporel, tout le monde répond "Ah Non, moi je ne bats jamais mes enfants !Mais juste une petite fessée, parfois il en faut !" Alors, il est temps de signer la pétition afin de montrer que oui, les français sont prêts à laisser tomber la fessée !

Partager cet article

Repost 0
Published by Verte - dans Enfants
commenter cet article

commentaires

Lucie Trellu 20/01/2009 16:04

Alors là, je suis totalement d'accord ! Jamais je n'ai frappé mon fils, même légèrement, et mon homme non plus. Nous essayons aussi de faire attention à la violence verbale, plus insidieuse mais tout aussi réelle et traumatisante. Notre poussin étant extrêmement sociable, nous avons trouvé une punition efficace : le coin. Etre isolé de l'activité de la maison est tellement insupportable pour lui, que au bout de quelques fois, il a suffit de dire "au bout de trois, tu vas au coin", et à deux, il cessait la bétise ou la crise en cours. Pour les grosses crises, bien sûr, ça ne sert à rien, mais là, c'est le "détournement" qui va bien marcher : chatouilles, "oh, regarde la bêbête au plafond" ou encore : "viens aider maman à faire ci ou ça..."...